Association LYMPHO'SPORT

 N° SIRET 818 011 207 00011 – CODE APE 9499Z

© by Eléonore PIOT  2016

Lymphœdème et cancer

Le lymphœdème* du membre supérieur - cancer du sein

 est un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe. C’est un effet secondaire possible de tout geste ou traitement réalisé au niveau de l’aisselle curage axillaire, exérèse du ganglion sentinelle (rarement dans ce cas) ou radiothérapie axillaire (exceptionnellement dans ce cas).

Cet effet est majoré quand la chirurgie au niveau de l’aisselle est associée à la radiothérapie. La lymphe ne circule plus correctement, elle s’accumule parfois dans la peau du bras du côté du sein opéré et peut entraîner une augmentation de son volume. On parle aussi de « gros bras ». Son apparition peut être tardive (plusieurs années).

Le lymphœdème* du membre inférieur - cancer gynécologique

 C’est un effet secondaire possible de tout geste ou traitement réalisé au niveau de du petit bassin  / curage inguinale ou radiothérapie de la zone pelvienne (cancer utérus, vagin, ovaires, prostate..)

Son apparition est généralement assez proche des traitements.

*nous parlons ici de LYMPHOEDEME SECONDAIRE uniquement.

Comment reconnaitre un lymphœdème?

L’apparition d’un lymphœdème est souvent discrète et transitoire. Le gonflement de la main ou de l’avant-bras, de la cuisse, de la jambe, du pied ou des organes génitaux, est souvent le premier signe. Une augmentation rapide (en quelques jours) et importante de cet œdème peut être le signe d’une autre affection et nécessite une consultation en urgence chez votre médecin.

D’autres signes peuvent apparaître ; il s’agit le plus souvent :

  • D’une sensation de tension ou de lourdeur du membre sans avoir eu d’activité particulièrement intense;

  • D’une différence d’aspect de la peau qui vous paraît plus épaisse que de l’autre côté;

  • D’une diminution de la mobilité de la main, du poignet ou du bras, de la cheville;

  • D’une impression que vos bijoux (tels que bagues, montres ou bracelets) ou que vos vêtements (les manches ou jambe de pantalon) sont trop serrés.

Un lymphœdème peut disparaître par la simple mise au repos du bras en position surélevée ou après la nuit. Lorsqu’il ne disparaît plus spontanément, une kinésithérapie spécialisée est nécessaire.

Pour confirmer le diagnostic de lymphœdème, le médecin mesure le pourtour (circonférence) des deux membres. Une différence de 2 cm entre ces mesures ou un changement important dans le volume du bras constitue une indication de kinésithérapie.

 

Traitement du lymphœdème

  1. Des bandages multicouches réducteurs réalisé par un kinésithérapeute formé à la technique.

  2. Le drainage lymphatique manuel 

  3. Les exercices musculaires / activité physique sous bandage réducteur ou sous votre compression définitive : Les contractions musculaires et l’étirement sous bandage facilitent la résorption de l’œdème et le retour de la lymphe.

  4. La Pressothérapie si elle est nécessaire et prescrite par un médecin.

  5. La compression définitive : Bas ou manchon, elle est prescrite à la fin du traitement réducteur. 

  6. Les auto-techniques que vous aurez apprises avec un professionnel formé 

    • L’auto drainage 

    • L’auto bandage 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Pour améliorer votre qualité de vie avec votre lymphœdème, LYMPHOSPORT vous accompagne lors de séances d’activités physiques adaptés et d’ateliers d’éducation thérapeutique.

Car le Lymphœdème secondaire est une séquelle des traitements encore trop souvent minimisée 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now